ARBORESCENCE

Angers, Pays de la Loire

Ce projet de paysage vertical a pour objectifs d'augmenter la biodiversité en ville, réduire l'expansion urbaine et contribuer à la régulation du microclimat urbain.

Ce bâtiment expérimente de nouvelles formes d'intégration écopaysagère du bâti, et d'intégration de la biodiversité dans l’architecture. Il contient de nombreux arbres, arbustes et plantes vivaces répartis en façade sur les différents niveaux.

 

Le projet vise à redynamiser le quartier, tout en intégrant une dimension environnementale et paysagère forte à un quartier historique d’Angers. Il s'agit aussi de concevoir un bâtiment offrant les avantages d'une vie urbaine, mais aussi un environnement plus « naturel » aux habitants et usagers grâce à un total de près de 4000 plantes intégrées au bâtiment.

Spécificités environnementales

Les paysagistes ont pour objectif d’accueillir et développer la biodiversité en ville verticalement, c'est-à-dire du sol aux étages les plus hauts. Les façades abritent 60 arbres, 220 arbustes et 3800 plantes vivaces ou annuelles. Au total, la surface végétale représente 1500 mètres carrés, comprenant 226 espèces végétales, dont 84 utiles aux oiseaux, 91 sortes d'arbres et arbustes, et 135 plantes.

Pour chaque être humain vivant dans l’immeuble, il y a environ 3 arbres, 7 arbustes et 90 plantes.

Avantages des plantes

Les plantes contribuent à produire de l'oxygène et à épurer l'air, notamment en fixant voire en dégradant certaines particules polluantes et en absorbant du dioxyde de carbone. Le végétal joue également un rôle de protection contre le soleil, de climatisation naturelle et de contrôle du microclimat en fournissant de l'ombre, ce qui assurera un microclimat plus tempéré tout au long de l'année, susceptible de réduire l'effet d’îlot de chaleur urbain.

Une certaine biodiversité devrait aussi s'installer dans ce paysage vertical (oiseaux, chauve-souris, insectes et autres invertébrés, ainsi que des lichens, mousses, champignon et épiphytes qui devraient se nourrir, s’abriter ou se reproduire dans ces arbres, plantes et leurs substrats.

Choix de la végétation

Loin d'être prises au hasard, les plantes ont été sélectionnées selon leur capacité à s'adapter aux conditions du site. Les diverses espèces d'arbres ont été choisies en fonction de critères formels et esthétiques : qualité ornementale, saison de floraison, absence d'allergènes, résistance au vent et aux parasites. La diversité des essences caduques ou persistantes et la variation des feuillages au fil des saisons créent un effet de polychromie calculé.

Cette végétation buissonnante et arborée nécessitera une quantité importante d'eau pour compenser une évapotranspiration qui peut être intense en été. Elle nécessitera aussi un entretien régulier et des nutriments.

Une équipe d'arboriculteurs s'occupera de tailler les arbres et du bon soin des plantes, en intervenant plusieurs fois par an à l'aide de cordes et de grues pour l'élagage, et depuis l'intérieur des appartements pour la manutention.

Bacs de plantation

Les bacs de plantation ont été conçus pour ne pas influer négativement sur la croissance des racines. Les dimensions des bacs varient aussi en fonction des besoins en eau. Pour les arbres, les bacs mesurent 1 m en hauteur et 1 m 20 en largeur, tandis que pour les arbustes et buissons, les bacs ont une hauteur et une largeur minimale de 80 cm.

Tous les contenants sont réalisés en acier et recouverts d'une couche imperméable et d'un revêtement protecteur. La surface interne des contenants est pourvue d'un espace de drainage pour séparer la terre de la membrane d'étanchéité, placée au fond du bac. Celle-ci est constituée d'éléments filtrants en géotextile et d'une gaine anti-racine en polyéthylène.

Les arbres sont stabilisés avec un ancrage de motte fixé sur un treillis métallique placé au fond du bac de plantation. Les systèmes d'ancrage sont conçus pour empêcher leur renversement ou leur chute, même dans des conditions météorologiques extrêmes.

Le substrat de culture est composé de substances organiques et pouzzolane, matériau d'origine volcanique poreux qui présente un taux élevé de rétention d'eau.

Irrigation

L'irrigation des arbres se fait par un système centralisé d'irrigation goutte à goutte. Une fois accumulée dans une citerne, l'eau s'écoule à travers un réseau de tuyaux d'irrigation. L'écoulement de l'eau est bloqué automatiquement lorsque la température est inférieure à 0 ° C.

L'approvisionnement en eau des plantes s'effectue au moyen d'une valve, d'un régulateur de pression et d'une unité de filtrage. L'irrigation, à commande électrique, prend en compte le besoin de chaque plante, chacune des valves étant indépendante et réglée pour garantir un débit d'eau idéal.

Distinction

Le projet Arborescence a remporté le Prix du Grand Public lors des Pyramides Argent 2021 de la FPI FRANCE - Fédération des Promoteurs Immobiliers de France.